JANUS MONOPOLE UTILISATION

C
haque transducteur MONOPOLOE fonctionne pleinement au dessus de 190 Hz.
En dessous de cette fréquence il n’y a plus d’énergie, le transducteur lui-même procurant une coupure naturelle de 6 dB par octave à partir de 190 Hz, par effet de baffle plan de petite taille.
Le MONOPOLOE permet de conserver de l’énergie dés le bas médium, laissant aux graves le soin de l’assise fondamentale.

Chaque MONOPOLOE est simplement posé sur le haut du baffle réservé aux fréquences graves, modèle à supports extérieurs en bois
ou bien il est encastré dans un baffle comportant un grave, modèle à supports extérieurs en aluminium.

Le MONOPOLOE n'est pas filtré, il est directement relié à l'amplificateur.
L’ensemble ainsi constitué est placé près des murs, sans besoin de recul, contrairement au JANUS50.
Les ensembles droite et gauche sont eux-mêmes séparés de 2,5 m ou plus, selon la pièce d’écoute.
Les 2 ensembles doivent rester parallèles à la profondeur de la pièce d'écoute, le rayonnement à grand angle des MONOPOLES le permettant.

un seul amplificateur

Le MONOPOLE n'est pas filtré.

Un atténuateur en L sur le MONOPOLOE permet de régler son niveau,
car il est beaucoup plus puissant que le grave.

Le Grave est filtré : une seule self de 8,2 mH.

 

 


On peut utiliser aussi la bi-amplification,
ce qui permet de régler au mieux les niveaux des graves et des médium aigus.

de la même façon, on utilisera un filtre pour le Grave uniquement.

 

 

 


Baffle de graves

Il est nécessaire de compléter les MONOPOLES par 2 baffles de graves.

J'utilise bien sûr un système de HP pour les graves.
Je le dois à un ami toulousain. En effet, Philippe VALARCHER, chercheur, a mis au point un programme de calcul pour baffles de graves à résonateurs :
on saisit les caractéristiques du haut-parleur de son choix, on obtient la courbe de réponse et les côtes intérieures des volumes à fabriquer.
la construction : pas d'amortissement, ni sable, ni laine de verre, ni évent, du bois et de la colle, c'est tout.
Seuls les volumes d'air agissent, ça descend très bas, c'est très étonnant.
Le baffle "Valarcher" est en réalité un adaptateur d'impédance acoustique, particulièrement efficace.
Résultats : des graves propres, rapides à souhait et présents quand il y en a sur la source.
Vous pouvez contacter le Toulousain : pvacoustics
ou bien aller sur son site : pvacoustics.net

PVAcoustics

où vous pourrez télécharger une version d'essai de son logiciel "PVAcoustics" sous forme d'archive compilée (.ZIP)
vous pouvez visualiser le résultat : pvacoustics.net/AA

 

Une alternaive économique


Ce système de graves devra reproduire les signaux musicaux en dessous de 200 Hz.

Il faudra utiliser des haut-parleurs de sensibilité minimum de 97 dB.


Le plus simple à construire consiste à monter 2 haut-parleurs de 38 cm sur un baffle ouvert en avant comme en arrière (semi-baffle plan),
les 2 haut-parleurs sont montés en série sur une même planche, l'un face avant, l'autre face arrière pour égaliser les pressions et minimiser les vibrations du coffret.

On a tout intéret à utiliser 2 baffles (stéréo) plutôt qu'un seul (mono),
permettant ainsi d'obtenir l'énergie suffisante pour compléter les MONOPOLOE.


le baffle présenté revient à 150 Euros chacun ! (2 hp 38 cm et le bois).

la simplicité de ce baffle cache bien son efficacité et sa musicalité.


un système semblable figure sur internet : linkwitzlab

 

 

 


présentation description utilisation écoute construction approvisionnement contact retour